< >

ALLOCUTION DU MAIRE

DSC01433 bis

Ici, et bien malheureusement, nous voilà une nouvelle fois réunis parce que nos compatriotes à Nice ont énormément souffert ou sont morts à cause du fanatisme et de l’intolérance.
En frappant ce 14-Juillet, nos valeurs républicaines sont durement atteintes. En effet, le 14 juillet est d’abord, pour nous tous, un jour de fête : le jour où tous ensemble nous réaffirmons, notre fidélité aux valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité, ces principes qui fondent notre belle République. C’est la Marseillaise qui est le chant patriotique de la Révolution française, adopté par la France comme hymne national. Le 14-Juillet est aussi un jour d’histoire. En prenant la Bastille, les Français de 1789 se sont libérés de l’arbitraire.
Mais la vraie grandeur de l’événement n’est pas là : s’il n’y avait que la prise de la Bastille, ce 14-juillet ne serait qu’une révolte de plus. Le 14-Juillet a une toute autre portée, et pas simplement parce que notre pays a changé de régime. La Révolution française n’était pas un évènement nécessairement inscrit dans l’histoire. Il fallait des hommes, et du courage, pour l’initier et pour la porter.
Voilà pourquoi, Chers Amis, notre « 14-juillet » n’est pas qu’un événement historique. C’est, d’une certaine manière, un évènement qui nous oblige pour l’avenir.
Il nous oblige, quand il s’agit de lutter, avec les armes de la démocratie, contre le terrorisme qui frappe, à l’aveugle, des hommes, des femmes et des enfants. Il nous oblige, quand il s’agit de lutter contre l’intolérance et le repli sur soi, les a priori et préjugés qui, dans nos propres vies, ferment nos horizons, dénaturent notre société et vident de son sens cette notion, belle et grande, de Fraternité.
Chers amis,
En ces temps troublés, notre fierté doit être de rester fidèles aux valeurs d’égale citoyenneté, de fraternité et de tolérance. C’est notre fierté, et c’est notre devoir.
Notre résistance, notre seule arme doit être de VIVRE.

Jean-Paul Manifacier, Maire.

En hommage aux victimes de l’attentat de Nice le 14 juillet 2016. Prononcée par le Maire des Vans avant la minute de silence organisée devant le Centre d’accueil le lundi 18 juillet 2016

Retrouvez aussi l’actualité du Pays des Vans en Cévennes tous les samedis à 14h05 et dimanches à 10h05 en écoutant Radio La Grave, sur Fréquence 7 (95.5 FM) ou en podcast sur http://www.frequence7.net